Accueil | Le Mag Bubble | Blog

Enfants : comment faire pour qu'ils tiennent en place sans bouger chez le coiffeur ?

Parents, vous redoutez le moment où il vous faudra emmener votre petit bout pour la première fois chez le coiffeur ? Vous avez peur que sa première coupe de cheveux soit quelque peu… déstructurée, asymétrique ? Pas de panique… Il existe des solutions efficaces pour éviter les catastrophes capillaires !

Son premier coup de ciseau

2 ans, c’est l’âge auquel il est conseillé de couper les cheveux (pourtant si doux) de son enfant pour la première fois. Et Garçon ou fille, pour une première, il vaut mieux confier son bout de chou à un coiffeur rompu aux coupes pour enfant. Sachez que certains salons de coiffure sont, en effet, spécialisés dans ce domaine d’activité très particulier ! Et en cela, ils ont développé – à force d’expériences et de cas compliqués – des techniques « opératoires » pour manier les ciseaux le plus efficacement et le plus rapidement possible de vos chères têtes blondes.

Enfant, bien choisir son coiffeur

Ses cheveux tombent dans les yeux ou recouvrent ses oreilles, pour lui, rien d’anormal. Pour vous, une évidence : il est l’heure de l’emmener chez le coiffeur. Malheureusement, il est bien connu, les petits que les enfants ont une capacité d’attention qui ne dépasse pas la dizaine de secondes ou, au mieux, quelques minutes. Et pour ces jolies têtes blondes, les coiffeurs adaptent leur prestation. Pas de shampoing mais une humidification des cheveux quel que soit l’âge du petit garçon ou de la petite fille au vaporisateur. C’est un peu l’équivalent de la coupe à sec pour adulte.Pour les plus petits, pas de miroir mais des jouets qui font du bruit ! Jusqu’à 4 ou 5 ans, pas de fauteuil mais des chaises hautes ou des rehausseurs. Bref, on se croirait comme à la maison. Le but étant de sécuriser l’enfant pour qu’il se détende au maximum.

Y aller au moment propice

Parents, vous avez aussi votre rôle à jouer ! Il est important, par exemple, de choisir le moment de la journée le plus opportun pour que les professionnels puissent couper les cheveux de bébé sans être entravés par des facteurs « logistiques ». Par exemple, on évite de prendre rendez-vous juste avant le repas ou le goûter. Un enfant dont l’estomac crie famine, ce n’est pas forcément très coopératif ! De même pour un bébé fatigué qui va se montrer bien plus irritable qu’habituellement. Là, c’est à vous de voir quel créneau horaire serait le plus propice à ce que cette activité de haute voltige se déroule au mieux ! Pour les enfants un peu plus grands, il est essentiel de les impliquer dans la démarche en les prévenant et en leur démontrant le bénéfice de se faire couper les cheveux : « tu vas être tout beau avec ta nouvelle coupe ! », « tu vas voir, ils vont repousser deux fois plus vite après »… Et puis, on n’hésite pas non plus à faire miroiter une petite récompense ! C’est peut-être ce qui marche le mieux, entre nous !

(c) Fotolia

Les articles Blog

Nos tips pour de belles boucles toute la journée

3 coiffures canon pour un rendez-vous amoureux

Cheveux difficiles à démêler ? Nos conseils pour ne plus perdre de temps le matin

Des profiles certifiés profils diplômés et certifiés Nos coiffeurs sont des professionnels recrutés par nos soins
Paiement sécurisé Paiement sécurisé Payez en toute sécurité grâce à notre partenaire
notés par les clients notés par les clients notés par les clients Un problème ? Faites une réclamation en cliquant ici